Portail Québec - Services Québec
 
Th�saurus de l'activit� gouvernementale.
  • Utilisation du Thésaurus

    Nous procédons à une analyse sur l'utilisation du Thésaurus de l'activité gouvernementale. Pour mener à bien cette analyse, nous désirons consulter notre clientèle. Lors de chacune de vos visites dans les prochains mois, il sera donc important que vous répondiez aux questions du court sondage afin de démontrer l'importance et l'utilité de cet outil.


  • Vocabulaire des intervenants

    Les relations entre l'État et les citoyens mettent en scène de multiples protagonistes. Les termes se rapportant aux citoyens sont regroupés dans le Vocabulaire des clientèles.

    Dans le vocabulaire des « intervenants », se trouvent les termes qui désignent les personnes publiques, les ministères et les organismes publics et parapublics ainsi que les partenaires privés ou communautaires à qui l'État a confié des responsabilités qui s'inscrivent dans le prolongement de l'activité de l'Administration.

    Toutes ces entités répondent ou interviennent au nom de l'État lorsque les citoyens ont besoin d'information, d'un éclairage particulier, d'assistance, de conseils pour leurs transactions ou leurs démarches ayant pour objet certaines obligations, ou encore lorsqu'ils souhaitent obtenir un service, se prévaloir d'un programme auquel ils sont admissibles ou réclamer une aide financière à laquelle ils ont droit.

    Regroupement des termes du vocabulaire des intervenants

    On a d'abord regroupé sous l'expression intervenant, les termes désignant les acteurs qui évoluent au sein des trois grands types d'institutions de la société québécoise : les institutions politiques, judiciaires et administratives.

    Les institutions politiques

    Les institutions politiques correspondent à l'Assemblée nationale, au Conseil exécutif et aux institutions municipales. Ces institutions représentent les lieux de décision et du pouvoir québécois.

    On y retrouve ceux qui exercent le pouvoir législatif : les députés de l'Assemblée nationale élus au suffrage universel et le lieutenant-gouverneur. Les fonctions parlementaires sont multiples : présidents, vice-présidents, secrétaires, leaders, sergent d'armes, porte-parole, whips, etc.

    Le pouvoir exécutif revient au premier ministre et au conseil des ministres qui forment le gouvernement avec le lieutenant-gouverneur. Les ministres sont tantôt ministres d'état, tantôt ministres délégués ou ministres responsables.

    Enfin, les élus municipaux, maires et conseillers, exercent les pouvoirs délégués aux institutions municipales (conseil d'agglomération, conseil d'arrondissement, conseil municipal, régie intermunicipale, etc.).

    Les institutions judiciaires

    Les institutions judiciaires comprennent les tribunaux administratifs, judiciaires et spécialisés. Ceux-ci incluent de nombreux organismes habilités à entendre ou à juger différents types de causes (cour, palais de justice, etc.). Ces institutions exercent le pouvoir judiciaire et veillent à l'application du pouvoir législatif.

    Les principaux intervenants en justice sont les juges, les avocats, les procureurs, les médiateurs, les auxiliaires de justice, les curateurs, les huissiers, etc.

    Les institutions administratives

    Les institutions administratives groupent les ministères et les organismes publics, les organismes parapublics des réseaux de la santé et de l'éducation ainsi que les partenaires qui veillent à la sécurité publique.

    Les ministères et les organismes publics :

    L'appareil administratif de l'État québécois se compose d'une vingtaine de ministères et de nombreux organismes placés sous la responsabilité d'un ministre (comités, commissions, conseils, offices, régies, sociétés d'État et sociétés administratives).

    Les employés de l'État comprennent les hauts fonctionnaires, le personnel cadre, les employés professionnels et fonctionnaires qui se partagent les rôles administratifs et assument des responsabilités dans tous les secteurs de l'activité publique (agents, arbitres, commissaires, conservateurs, délégués, gestionnaires, inspecteurs, percepteurs, préposés, etc.).

    Les organismes parapublics :

    Le réseau de la santé et des services sociaux groupe plus de 600 établissements publics et privés (centres hospitaliers, centres d'accueil, centres de réadaptation, départements de santé communautaire, etc.). Les services sont assurés par des professionnels de la santé, des intervenants en milieu résidentiel, des intervenants auprès de la jeunesse, des groupes de médecine de famille, etc.

    Pour assurer le bon fonctionnement du système d'enseignement préscolaire, primaire et secondaire, le réseau de l'éducation comprend des écoles publiques, catholiques ou protestantes, administrées par des commissions scolaires, parfois assistées de conseils d'établissement formés d'enseignants et de parents d'une école. L'enseignement collégial et universitaire est donné par les établissements d'enseignement supérieur (collèges, cégeps, universités, centres de formation, instituts de technologie, etc.). Tous ces services requièrent la participation des administrateurs scolaires, du personnel enseignant, des recteurs d'université, du corps professoral, etc.

    La sécurité publique :

    Pour assurer la sécurité et la protection des personnes, le ministère de la Sécurité publique et les organismes relevant du ministre de la Sécurité publique, de concert avec les municipalités, se partagent les activités de prévention et de répression de la criminalité, de protection policière, d'incarcération des contrevenants, de protection des incendies et de la sécurité civile.

    Policiers et enquêteurs veillent à la protection des citoyens. Les contrevenants condamnés à une peine privative de liberté ou en instance de jugement sont détenus dans des établissements pénitentiaires.

    Autres termes intégrés au vocabulaire des intervenants

    Les représentants diplomatiques

    D'autres descripteurs, notamment dans le domaine des relations internationales, sont également compris dans le vocabulaire des intervenants. On y trouve les représentants diplomatiques des ambassades, des consulats, des délégations.

    Les organisations internationales

    Les organisations internationales groupent des personnes morales qui ont pour mission de coordonner des actions touchant plusieurs pays. Ces organisations encadrent juridiquement certaines activités mondiales ou dans de vastes zones géographiques.

    Les deux types d'organisations sont :

    • les organisations publiques, dites intergouvernementales, qui groupent plusieurs États et sont contrôlées par ceux-ci :
      • Organisation des Nations Unies (ONU);
      • Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO);
      • Organisation internationale du travail (OIT);
      • Organisation mondiale du commerce (OMC);
      • Organisation mondiale de la santé (OMS);
      • etc.
    • les organisations non gouvernementales qui groupent des membres privés de divers pays :
      • Amnistie internationale;
      • Croix Rouge;
      • Médecins sans frontières; etc.
      • etc.

    Les organismes sans but lucratif

    Dans le prolongement de l'activité de l'Administration, certains organismes peuvent offrir l'assistance et le conseil à un public particulier.

    On y trouve :

    • des organismes constitués à des fins sociales, éducatives ou philanthropiques (centres locaux de développement, entreprises d'économie sociale, fondations, etc.);
    • des groupes issus de la communauté et poursuivant des activités bénévoles, principalement dans le domaine de la santé et des services sociaux, tels que les carrefours jeunesse emploi, les maisons des jeunes, les maisons de la famille, des organismes communautaires en habitation, en réinsertion sociale, etc.

    Il est à noter qu'un organisme sans but lucratif peut être tour à tour « client » en tant que bénéficiaire d'une subvention et « intervenant » en assumant un rôle de soutien à la collectivité.